l’ayurvéda

Comment fonctionne les doshas et l’ayurvéda?

Chaque être humain est constitué de ces trois doshas en proportions différentes et singulières depuis sa venue au monde : la PRAKRITI.
Si les 3 doshas conservent leur équilibre en leur proportion cet être humain sera en accord avec son soi et son corps. Une harmonie toujours en inconstance puisque l’influence des éléments extérieurs (temps et saison, rencontres humaines, émotions des expériences de vie, hygiène de vie…). Les déséquilibres sont traitées par l’intelligence du corps et de la conscience et est en mesure de s’auto-réguler. La connaissance de la vie, permet de favoriser l’auto-régulation : ce que propose l’ayurvéda.
Lorsque les déséquilibres des doshas sont trop importants et/ou récurrents, les humeurs fluctuent en excès, trop ou trop peu. La digestion mentale puis physique sont troublés, se développent alors les dysfonctionnements : symptômes et maladies. A l’instant T : le déséquilibre de la constitution de base se nomme la VIKRITI.
Nous travaillons donc sur la VIKRITI : constitution de base en déséquilibre, comme un oignon que l’on pèle petit à petit.

Dans l’approche ayurvédique de la santé, le bien-être mental et émotionnel est tout aussi important que le bon fonctionnement du système digestif. En fait, le traitement de la pensée et des émotions par des centres appropriés du cerveau est fréquemment assimilé à “une digestion aux niveaux mental et émotionnel”. L’Ayurvéda associe de nombreux troubles physiques à une détérioration temporelle ou chronique du confort physiologique et émotionnel.

La digestion est le fondement d’une bonne santé. Les doshas produisent un feu métabolique appelé agni qui transforme les aliments absorbés, des sensations et des pensées en une forme que le corps peut utiliser. Si votre feu digestif ne fonctionne pas correctement, vous produisez des toxines, appelées ama. Celles-ci vont obstruer les canaux physiques comme les intestins ou les artères mais aussi non physiques comme l’énergie du corps.

L’Ayurvéda n’est pas une méthode unique. Elle est la compréhension de la nature et, avant tout, de la notre. Lorsque nous comprenons notre propre nature, nous sommes à même de comprendre les plantes, les herbes, les climats et les thérapies conformément à leur nature et à leur action sur notre métabolisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités